Quand l’Egypte manifeste son humour

Par Tony Gamal Gabriel

Les raisons qui poussent les égyptiens à manifester son nombreuses: chômage, inflation, corruption, manque de service public… Mais malgré ces conditions de vie difficiles, les égyptiens ont conservé l’essentiel : leur humour. Célèbre dans tout le monde arabe, l’humour égyptien reste présent au cœur des manifestations qui secouent le pays depuis une semaine.

En témoigne cette affiche que l’on pouvait apercevoir aujourd’hui place Tahrir. La comparaison entre Moubarak et l’effigie de la vache qui rit est une comparaison récurrente en Egypte. A la fin des années 1970, la marque française fait son apparition sur le marché égyptien, au moment même où, Hosni Moubarak, nommé vice président par Anouar el Sadate, faisait son apparition, toujours souriant, sur les écrans de télévision. Depuis, le surnom de la vache qui rit colle à la peau du président, qui aujourd’hui a plus de raisons de pleurer que de rire.

Le choix des slogans témoigne aussi de cette inventivité égyptienne. Pour hurler leur rage contre le régime les égyptiens ne manquent pas d’esprit. Voici un petit cru de ce que l’on pouvait entendre place Tahrir:

-« Ya Moubarak, Ya Moubarak, el tayara fi entezarak »: Moubarak, Moubarak, l’avion t’attend

-« Ya Suzanne, Ya Suzanne, Tayaret Malta bel magan » : Suzanne, Suzanne, l’avion pour malte est gratuit (en référence à Ben Ali qui avait fait escale sur l’ile).

L’humour égyptien a également envahit la toile. Un partisan du changement a ainsi crée un compte tweeter au nom de l’ex-ministre de l’intérieur, Habib el Adly, qui vient d’être remplacé à son poste qu’il occupait depuis 1997 (oui, le régime ne manque pas d’humour non plus). Le twitteur anonyme poste des déclarations sur un ton impertinent et décalé. En voici un petit florilège:

-Anyone know where I can buy a hunting net large enough to cover around one million people? (quelqu’un sait ou est-ce que je peux trouver un filet suffisamment large pour attraper un million de personnes?)

-Let me make things easier to understand for you: I’m Habib El Adly, not his mom. Thx. (Laisse moi t’expliquer une chose: Je suis Habib el Adly, pas sa mère)

– Right here, running the show from behind the curtain. Don’t be fooled by Mahmoud Wagdy’s new « title » (Je suis toujours là, à diriger le spectacle derrière le rideau. Ne laissez pas le nouveau titre de Mahmoud Wagdy- ministre de l’intérieur choisi par Moubarak- vous tromper).

Enfin, les blagues, LA grande spécialité des égyptiens. Retrouvez les meilleures blagues sur Moubarak sur le site de Slate.fr.

« Peut-être que nos blagues sont notre seule culture. Sans notre humour, nous serions morts il y a longtemps », écrivait en 1964 Waguih Ghali. Près de 50 ans plus tard, ses propos sont toujours d’actualité.

Crédit photo: LeMonde.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s