La Carte Musique s’encarte

Par Eric Kuoch

La Carte Musique deviendra bientôt une vraie carte. Le ministère de la Culture a annoncé lundi 4 avril le lancement d’un marché public pour la distribution des prochaines cartes Musique, qui ne seront plus sous forme numérique, mais sous forme physique.

La Carte Musique est lancée le 7 janvier 2010 par le président de la République lui-même, à l’occasion de ses voeux au monde de la Culture. Elle est destinée aux jeunes de 12 à 25 ans, et permet de télécharger de la musique de façon légale en achetant une de ces cartes. L’Etat s’engage alors à payer 50% de la somme, et permet ainsi de doubler les crédits pour pouvoir acheter deux fois plus de morceaux de musique. Les cartes coûtent entre 5 et 25 euros.

Le but est de limiter les téléchargements illégaux en permettant aux jeunes de bénéficier d’une offre à bas prix. Mais en un peu plus d’un an, seules 50 000 Cartes Musique ont été vendues selon le ministère, moitié moins selon des observateurs.

La procédure d’achat ressemble à un calvaire pour les jeunes internautes. Cinq étapes pour enfin activer sa carte ! Il faut d’abord se connecter sur le site www.carte-musique.gouv.fr. Il faut ensuite choisir entre quatre des partenaires du ministère de la Culture : Le Crédit Mutuel, France Télévisions, Radio France ou MTV, et on ne peut pas en changer en cours de route. Ensuite vient le choix du montant de la carte, puis s’inscrire en ligne pour l’activer. Après ce labyrinthe internétique, l’utilisateur est enfin autorisé à acheter la musique de son choix. Du moins celui qui a eu le courage d’arriver au bout de la procédure…

En comparaison, le téléchargement illégal demande une simple plateforme de téléchargement qui nécessite deux étapes : Rechercher la musique, et lancer le téléchargement. Et en plus c’est gratuit.

Le ministère de la Culture espère attirer plus d’utilisateurs en facilitant l’accès à cette carte. Un, en la matérialisant et deux, en les mettant en vente par l’intermédiaire d’un « dispositif de distribution de cartes physiques vendues par plusieurs réseaux physiques de distribution », selon les déclarations du ministère.

Cette réforme de la Carte Musique peut aussi permettre de nouer de nouveaux partenariats avec des opérateurs « compatibles ». Reste à convaincre les jeunes internautes de payer pour avoir ce qu’ils peuvent avoir gratuitement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s