Archives de Catégorie: Divers & variés

Un vendredi avec la Chanson du Dimanche

Par Amandine Briand

Crédit : Amandine Briand

Ils sont barbus, ils ont les cheveux longs et l’air baba-cool… Clément Marchand et Alexandre Castagnetti sont les deux larrons de « La Chanson du Dimanche. »

« La Chanson du Dimanche », ce sont deux amis, une guitare, un clavier, un caméraman, Damien, et beaucoup d’énergie. Déjà quatre saisons à leur actif, un CD, une série éponyme et une tournée de 2 ans; c’est dire si ces artistes trentenaires sont productifs. Pourtant, Alexandre continue son métier de scénariste tandis que Clément enseigne toujours les mathématiques, le lundi et le mercredi matin. Ils se connaissent depuis plus de 15 ans et dès leur première rencontre en 1996 à Télécom Paris, (école d’ingénieur reconnue dans la capitale), ils rêvaient déjà de chanter et de monter sur scène.

De la naissance d’une idée à un véritable succès sur Internet, l’histoire de « La Chanson du Dimanche », c’est avant tout l’histoire d’une rencontre…

>>Partez à la rencontre de Clément et Alexandre en écoutant le reportage d’Amandine Briand>>

Célèbres et convertis

Par Eric Kuoch

crédit : Flickr/CC/∼Firas

A l’instar du rocker Cat Stevens, désormais connu sous le nom de Yussuf Islam, de nombreuses personnalités ont choisi de se convertir à la religion musulmane. En quête de paix, en quête d’une foi, en quête d’une quête… spirituelle, ils n’ont pas vraiment changé de métier, mais surtout de nom. Revue d’effectifs  des conversions célèbres. Lire la suite

Olivier Py viré : tragédie au Théâtre de l’Odéon.

Par Diane Jeantet et Sybile Penhirin

Limogé.
Pourtant, le bilan des quatre années d’Olivier Py à la direction du Théâtre national de l’Odéon est exemplaire: « Olivier Py a généré beaucoup de public, de création. Il a beaucoup travaillé « , défend Paul Rondin, Secrétaire général du théâtre de l’Odéon à Paris. « On est complètement abasourdi« .

Lire la suite

6.Alexandre Gady : « Pourquoi ne pas vendre une partie du château de Versailles ? »

Historien de l’art français, Alexandre Gady est aussi un spécialiste de l’architecture du XVII ème siècle et plus particulièrement de l’urbanisme parisien.  Très engagé dans la défense du patrimoine architectural, il s’insurge contre une probable location de l’Hôtel de la Marine. Pour lui, le débat concernant l’avenir du bâtiment est révélateur d’une problématique beaucoup plus large : celle de la vente du patrimoine. Interview .

Lire la suite

La Carte Musique s’encarte

Par Eric Kuoch

La Carte Musique deviendra bientôt une vraie carte. Le ministère de la Culture a annoncé lundi 4 avril le lancement d’un marché public pour la distribution des prochaines cartes Musique, qui ne seront plus sous forme numérique, mais sous forme physique.

Lire la suite

5.L’Hôtel de la Marine, un « cas d’école »

par Lisa BEAUJOUR

Une loi suffira-t-elle à empêcher ce qui est de plus en plus dénoncé comme une braderie? L’affaire de l’Hôtel de la Marine a suscité une polémique sans précédent autour du patrimoine monumental de l’Etat. Pour beaucoup, la proposition de louer pour une –très- longue durée ce prestigieux bâtiment est un exemple de plus de la braderie des monuments publics. Comme un écho à cette polémique, le sénat a adopté le 26 janvier 2011 une loi dont le but est d’empêcher la cession des bâtiments nationaux au privé.

La loi sur le patrimoine monumental de l’Etat « va rassurer ceux qui avaient peur pour les monuments publics», assure Françoise Férat, sénatrice centriste auteure de cette proposition de loi. En ces temps de débat houleux, celle-ci apparaît comme un garde-fou. Elle s’oppose à la cession de monuments historiques à des investisseurs privés à travers deux mesures. Elle propose la création d’un haut conseil au patrimoine et le remboursement à l’Etat des monuments vendus par les collectivités.

Lire la suite

4.Allard contre-attaque!

Par Aïcha El Hammar Castano

L’appel d’offres de l’hôtel de la Marine a-t-il été organisé sur mesure pour le duo Alexandre Allard / Renaud Donnedieu de Vabres, ancien ministre de la Culture ?

C’est ce qui se murmure à Paris. Leur objectif mis en dessin par l’architecte Jean Nouvel : « Créer un lieu dédié au métier d’Art ; celui des artisans ».

Alors que l’Etat français ne peut plus financer des biens relevant de son patrimoine, Alexandre Allard « mécène s’intéressant au fait culturel », pour reprendre les mots de Jean Nouvel, subissant critiques et suspicions quant à ses intentions, s’est malgré tout engagé dans cette aventure éprouvante.

Lire la suite