Archives de Tag: Bande dessinée

Pénélope Bagieu au Salon du Livre

Par Tony Gabriel et Sybile Penhirin

Au salon du livre, il y a aussi les moments « dédicace », où l’auteur rencontre son public de manière plus personnelle. Aujourd’hui, nous sommes allés faire un tour au stand Gallimard . On y a trouvé la dessinatrice à succès Pénélope Bagieu, très occupée à signer ses albums … il faut dire que pour elle, la dédicace , c’est tout un art !

Publicités

Les Coulisses de la Culture au Salon du livre

Par la CC Team

Le Salon du livre se tient à la Porte de Versailles du 18 au 21 mars et l’équipe des Coulisses de la Culture vous y emmène par le bout de la plume.

L’édition 2011 de l’évènement littéraire qui accompagne la fin de l’hiver promet une belle pérégrination. Un tour du monde du livre en vidéos, sons et écrits. Le thermomètre cette année oscillera du froid au chaud en un coup de clic.

Vous pourrez choisir de frissonner en allant à la rencontre des polars nordiques, ou vous la couler douce version palmiers  et cocotiers en sirotant un cocktail… sans alcool (parce que sans alcool, la lecture est plus folle…) avec les auteurs de l’Outre-mer, à l’honneur au salon cette année. Les aficionados du poétique tango pourront aller flirter avec l’écriture de Borges, Ernesto Sábato, Bioy Casares, ou encore de Cortázar. Buenos Aires, étant nommée ville mondiale du livre de l’année 2011.

Les adeptes de la bulle ne seront pas mis de côté. Auteurs et illustrateurs se produiront sur les planches du salon pour notre plus grand plaisir. Et notre bande de joyaux journalistes n’oubliera pas d’aller les titiller du crayon.

Conférences, débats, exposants, auteurs, tout ce que vous voulez savoir sur le Salon du Livre édition 2011, c’est dans les Coulisses de la Culture !

Non, Saint-Tin n’est pas mort

Par Eric Kuoch

Vendredi 18 février, la deuxième chambre de la cour d’appel de Paris a donné raison à l’éditeur Léopard Masqué. La société Moulinsart SA, chargée de l’exploitation de la bande dessinée Tintin, avait voulu interdire la parodie du célèbre reporter à la houpette.

Saint-Tin crédit : Léopard Masqué

Les aventure de Saint-Tin ne s’arrêteront pas là. Il n’est pas célèbre pour un sou, mais il fait son boulot de journaliste free-lance. Accompagné de son perroquet un peu trop bavard, Lou. Il enquête comme son éminent confrère. Pas de capitaine Haddock, pas de Dupont et Dupond… mais lui aussi a son ami ex-marin, Aiglefin, lui aussi peut compter sur deux agents de Police, mais ceux-là sont siamois et s’appellent Ying et Yang. Une équipe de choc et de rire. Pourtant, il a évité de justesse de perdre son droit d’être publié…

Les héritiers d’Hergé voulaient faire interdire la diffusion de ce roman parodique. Ils estiment que Saint-Tin nuit à l’image de l’œuvre du dessinateur. La société Moulinsart SA porte plainte en avril 2009 pour plagiat, contrefaçon, adaptation littéraire et plagiat.

L’éditeur Léopard Masqué a été condamné en première instance à des dommages et intérêts d’une somme de 72 000 euros. Un montant énorme pour la petite boîte. De quoi la faire couler. Elle décide de porter l’affaire en appel. Cette fois-ci, elle obtient gain de cause. Saint-Tin peut donc continuer à parcourir son Monde et à faire rire ses lecteurs. Sauf si Moulinsart SA porte l’affaire devant la cour de cassation.

>> Lire l’article de rue89Monsieur le ministre laisser nous parodier Tintin.

>> Lire l’article de rue89, « Tu ne parodieras  pas Tintin » : la fin d’un commandement.

La BD s’invite sur l’iPad

Par Eric Kuoch

Les éditeurs de BD et Apple se sont mis d’accord. L’iPad continue de chambouler l’industrie de la culture. Avec lui, Il est possible d’écouter de la musique, voir des films, lire son journal, son livre, et maintenant son album de BD… Mais attention aux réticences.

Un coup d’index et les planches défilent. L’histoire glisse, les bulles coulent sous les doigts. L’album numérique a tout d’un vrai. Les héros sur papier s’animent sur l’écran tactile. Les couleurs sont belles, et le rendu sur l’écran rétro éclairé rend la lecture facile.  Les éditeurs voient en la tablette numérique une aubaine. Entre le dessin animé et le livre numérique, le mariage entre l’iPad et la Bande dessinée est consommé.

Lire la suite