Archives de Tag: Brésil

Après l’incendie, le carnaval de Rio renaît des cendres

Par Victoria Alvares

Un énorme incendie ravageait récemment les ateliers de la Cité de la samba à Rio où sont fabriqués les chars allégoriques et les costumes du Carnaval.

Quatre entrepôts ont été touchés et plus de 7 000 costumes ont été détruits par les flammes. A 30 jours de ce qui est considéré comme le plus grand spectacle du monde, les écoles de samba se mobilisent pour faire renaître des cendres le carnaval de Rio.

Lire la suite

Publicités

Un regard franco-brésilien au coeur de l’Amazonie

Par Victoria Alvares

La Galerie W accueille, jusqu’au 22 février, l’exposition photographique Les Gardiens de l’Amazonie. Nous découvrons une Amazonie qui survit grâce à son peuple. Leurs savoir-faire et pratiques traditionnelles exploitent la forêt en même temps qu’ils la préservent. Un regard croisé d’Antoine Olivier et JL Bulcão, un designer français qui habite au Brésil et un photographe brésilien vivant en France depuis 13 ans.

C’était en août 2009. Le graphiste Antoine Olivier venait d’apprendre que son projet de photographier l’Amazonie était approuvé par la bourse Sappi Ideas that matter. Il ne lui restait que quatre mois pour toute la production et la mise en œuvre de la campagne qui avait pour but d’aider l’association Autres Brésils. Antoine se lance donc dans cette aventure avec le photographe JL Bulcão.

Pendant deux mois, ils envoient des dizaines de mails et passent des heures au téléphone pour rentrer en contact avec ‘les gardiens de l’Amazonie’. Le binôme cherchait des acteurs du commerce équitable qui travaillent en harmonie avec la vie de la forêt. Quatre sujets émergent de cette thématique : les seringueiros de Xapuri dont le latex sert dans la fabrication de préservatifs, le guarana des indigènes Sateré-mawé, les cueilleurs d’açai d’Abaetetuba et les casseuses de noix de babaçu.

Lire la suite

Battisti : le carnaval des intellectuels

Par Victoria Alvares et Camille Maestracci

Alors que le Brésil refuse toujours l’extradition en Italie de Cesare Battisti, les intellectuels des deux pays sont partagés et continuent de s’affronter sur son cas.  L’ex-militant d’extrême gauche, ancien membre des Prolétaires armés pour le communisme, a été condamné en Italie en 1993 pour quatre crimes commis dans les années 1970. Depuis sa fuite en France puis au Brésil, où il arrive en 2004, Battisti est l’objet d’altercations tumultueuses. En cause : l’obtention du statut de réfugié politique et le refus du Brésil de l’extrader en Italie, qui provoquent la colère de Rome.

Crédit photo: Flickr/CC/Mattbatt0

Cesare Battisti est-il un criminel commun ou un réfugié politique ? Les années de plombs en Italie sont-elles un régime d’exception ou une démocratie de droit ? Le Brésil peut-il être poursuivi par l’Italie jusque dans la Cour pénale internationale pour avoir refusé d’extrader l’ex-militant d’extrême gauche? Beaucoup de questions mais aucune réponse unanime. En Italie, comme au Brésil, les intellectuels s’insurgent mais défendent des positions contradictoires. Lire la suite