Archives de Tag: Livre

Le Salon du livre, c’est fini

Par la CC Team

crédit : Salon du livre 2009, Flickr/CC/Vincent Turquois

Le Salon du livre a fermé ses portes lundi 21 mars. 180 000 visiteurs se sont déplacés pour assister à l’édition 2011 du Salon du livre, l’évènement littéraire du début du printemps.

Beaucoup de têtes grises, mais aussi des visages plus juvéniles. La gratuité de l’entrée pour les moins de 26 ans a attiré les jeunes amateurs de littérature. Il y a eu des queues gigantesques pour certaines dédicaces. Plus d’une heure d’attente pour se faire signer le Cadavre exquis de Pénélope Bagieu. Mais il y a aussi eu des moments de solitude pour certaines plumes…

On a parlé de livre numérique, de traduction, de polars nordiques, ZEP, l’auteur de la bande dessinée Titeuf est venu présenté le film éponyme. Agathe André, Wolinski, et les autres ont représenté le dessin de Presse. Les auteurs et les éditeurs tunisiens ont partagé leur enthousiasme révolutionnaire et leur confiance en l’avenir de la Culture dans leur pays.

Un joyeux petit monde qui s’est écharpé lors de débats passionnés, somnolé pendant des conférences mode endorphine, mais surtout tout le monde est venu fêter une star : le bouquin, la tablette, le poche,… enfin bref, le livre.

Des livres, des livres, toujours des livres vous avez voulu tout savoir sur les livres. Les Coulisses de la Culture ont été ravis de vous faire partager cet évènement. Nous espérons avoir satisfait votre curiosité durant ces quatre jours. Et nous vous attendons pour plus de coulisses, et pour plus de culture.

Publicités

Pénélope Bagieu au Salon du Livre

Par Tony Gabriel et Sybile Penhirin

Au salon du livre, il y a aussi les moments « dédicace », où l’auteur rencontre son public de manière plus personnelle. Aujourd’hui, nous sommes allés faire un tour au stand Gallimard . On y a trouvé la dessinatrice à succès Pénélope Bagieu, très occupée à signer ses albums … il faut dire que pour elle, la dédicace , c’est tout un art !

Des visages qui dédicacent

Par Camille Maestracci

Le salon du livre, c’est aussi, bien sûr, les séances de dédicace. Du grand Stéphane Hessel à la très populaire Amélie Nothomb, en passant par Laurent Fabius, Sonia Rolland ou encore la jeune Emma Becker, qui faisait récemment la dernière de couv’ de Libé. On les a vu, on vous les montre.

Lire la suite

3 questions à Per Petterson

Par Camille Maestracci

C’est une star dans son pays et il est traduit dans près d’une cinquantaine de langues. L’auteur norvégien Per Petterson était au Salon du livre pour parler de son nouveau roman : Maudit soit le fleuve du temps (Gallimard, 2010). Depuis le succès de Pas facile de voler des chevaux (Gallimard, 2006) qui a cumulé les prix littéraires aux Etats-Unis, ce gentil barbu, anciennement ouvrier puis libraire, a le vent en poupe. Entre fiction et autobiographie, ses romans sont un succès, commercial et littéraire. Nous l’avons rencontré.

Vous dîtes que la lecture de Simone de Beauvoir a été une révélation à 17 ans. Mais en la lisant en anglais, on risque de passer à côté de sa virtuosité d’écriture à proprement parler. Vous qui êtes lu en français et en d’autres langues, avez-vous peur qu’une partie du livre disparaisse en même temps que la langue change ?

Fort heureusement je ne me rends pas compte de ce qui manque dans la version française, car moi-même je ne parle pas français. C’est mieux comme ça ! Pour les versions anglaises, danoises et suédoises, je suis impliqué dans le processus de traduction. Je sais exactement, par exemple, à quoi correspond en anglais ce que j’écris. Mais en ce qui concerne les autres langues, je ne peux rien faire. C’est un peu inquiétant quand on y pense. Parfois je me dis « Mon dieu ! Qu’est ce que ça doit donner en bulgare ou je ne sais quelle langue ! ». Bien sûr quelque chose se perd, mais c’est comme ça. En tout cas on m’a assuré que cette traduction française était très réussie. Lire la suite

Les Coulisses de la Culture au Salon du livre

Par la CC Team

Le Salon du livre se tient à la Porte de Versailles du 18 au 21 mars et l’équipe des Coulisses de la Culture vous y emmène par le bout de la plume.

L’édition 2011 de l’évènement littéraire qui accompagne la fin de l’hiver promet une belle pérégrination. Un tour du monde du livre en vidéos, sons et écrits. Le thermomètre cette année oscillera du froid au chaud en un coup de clic.

Vous pourrez choisir de frissonner en allant à la rencontre des polars nordiques, ou vous la couler douce version palmiers  et cocotiers en sirotant un cocktail… sans alcool (parce que sans alcool, la lecture est plus folle…) avec les auteurs de l’Outre-mer, à l’honneur au salon cette année. Les aficionados du poétique tango pourront aller flirter avec l’écriture de Borges, Ernesto Sábato, Bioy Casares, ou encore de Cortázar. Buenos Aires, étant nommée ville mondiale du livre de l’année 2011.

Les adeptes de la bulle ne seront pas mis de côté. Auteurs et illustrateurs se produiront sur les planches du salon pour notre plus grand plaisir. Et notre bande de joyaux journalistes n’oubliera pas d’aller les titiller du crayon.

Conférences, débats, exposants, auteurs, tout ce que vous voulez savoir sur le Salon du Livre édition 2011, c’est dans les Coulisses de la Culture !

PPDA : L’Express enfonce le clou

L’Express a sorti ce matin un nouvel article sur le plagiat de Patrick Poivre d ‘Arvore et sa biographie de l’auteur américain Ernest Hemingway. Le journal avait lancé la polémique le 3 janvier en accusant l’ancien présentateur du 20h de TF1 d’avoir plagié une dizaine d’extraits d’un ouvrage de Peter Griffin.

PPDA s’est défendu, publiquement. Invité sur plusieurs plateaux télévisés (Canal +, France 2…), il assure n’avoir repris que trois passages, en tout et pour tout. L’Express tient bon, et publie en réponse 15 « nouvelles preuves ».

Lire l’article de L’Express.